Financer sa formation

Quel que soit votre profil et votre situation professionnelle, il existe des solutions pour financer votre formation


Pour les salariés

Le Droit Individuel à la Formation (DIF)

Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d'heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures. L'initiative d'utiliser les droits à formation ainsi acquis appartient au salarié, mais la mise en oeuvre du DIF requiert l'accord de l'employeur sur le choix de l'action de formation. La formation a lieu hors du temps de travail sauf disposition conventionnelle contraire ; elle est prise en charge par l'employeur selon des modalités particulières. Le DIF étant un droit reconnu au salarié, celui-ci est libre ou non de l'utiliser. Le DIF concerne les salariés.

Le droit individuel à la formation est un nouveau droit reconnu aux salariés en CDI avec 1 an d'ancienneté ou en CDD avec 4 mois d'ancienneté (dans les 12 derniers mois) : ils en ont donc l'initiative, même si, sauf en cas de rupture du contrat de travail, sa mise en oeuvre requiert l'accord de l'employeur sur le choix de l'action de formation.
Les apprentis, ainsi que les salariés en contrats de professionnalisation, ne sont pas concernés, une formation leur étant déjà dispensée dans le cadre de leur contrat.

Plus d'infos : www.travail-emploi-sante.gouv.fr et www.droit-individuel-formation.fr

Le Congé Individuel de Formation (CIF)

Le congé individuel de formation (CIF) est le droit de s'absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l'employeur, selon une procédure déterminée.

L'initiative du départ en formation appartient ici au salarié. Il choisit la formation qui lui convient. À son terme, le salarié retrouve son poste de travail ou l'équivalent.

Plus d'infos : www.travail-emploi-sante.gouv.fr

Le Plan de formation

Le plan de formation retrace toutes les actions de formation proposées par un employeur à ses salariés. Un document à connaître impérativement pour bénéficier des offres adaptées à vos besoins.

Deux types d'actions de formation

Le plan de formation de l'entreprise s'articule autour de 2 types d'actions de formation :

  • Actions visant à l'adaptation du salarié à son poste de travail ou liées à l'évolution et au maintien de son emploi dans l'entreprise
    En pratique, ces formations vous permettent de mieux remplir vos missions ou de vous adapter aux évolutions de votre poste :
    • Acquisition des connaissances obligatoires pour exécuter vos missions, préparation en vue d'une évolution de l'organisation de votre service ou de votre entreprise,
    • Formation à de nouveaux outils, logiciels ou procédures,
    • Formation aux règles et procédures de sécurité.

    Ces formations sont suivies durant votre temps de travail. Elles donnent donc lieu au versement de votre salaire habituel.

  • Actions visant à développer les compétences du salarié
    Ces formations ne conditionnent pas la nature ou l'évolution de votre poste, mais vous permettent de développer vos compétences ou d'acquérir de nouveaux savoir-faire. Objectif : évoluer vers un emploi de niveau supérieur.
    Ces formations sont normalement suivies durant le temps de travail et donnent lieu au versement de votre salaire habituel. Toutefois, vous pouvez demander à en bénéficier hors temps de travail, dans la limite de 80 heures par an. Vous toucherez alors une allocation de formation, calculée sur la base de 50 % de votre salaire horaire net de référence.
    Dans le cadre de ces actions de développement des compétences, une fois votre formation achevée et en cas de succès, votre employeur est tenu de reconnaître vos compétences acquises selon les conditions que vous aurez négociées ensemble préalablement.

Plus d'infos : www.travail-emploi-sante.gouv.fr

Pour les demandeurs d'emploi

En tant que demandeur d'emploi, une aide financière peut vous être accordée par votre Pôle Emploi. La prise en charge financière concerne une partie ou totalité des frais de formation, de dossier et d'inscription, ainsi que les frais de transport, d'hébergement et/ou de repas. Il vous faut vous adresser à votre conseiller et présenter votre projet professionnel.

Vous pouvez également faire des demandes de prise en charge des frais de formation auprès des structures suivantes :

  • Le Conseil Régional,
  • Le Conseil Général,
  • La Mairie.

Pour les indépendants/chefs d'entreprise

Une prise en charge partielle ou totale de votre formation est possible. Vous cotisez chaque année auprès de l'URSSAF et votre fond est géré par les AGEFICE (Association de Gestion du Financement de la formation des Chefs d'Entreprise) pour ce droit à la formation.

Pour savoir de quel organisme vous dépendez, le mieux est de contacter la CCI de votre région :

Précisions : Ces informations sont données à titre indicatif, nous vous invitons à vous tourner vers votre employeur, votre OPCA ou votre référent Pôle Emploi pour savoir précisement vos droits à la formation. Ces informations ne peuvent en aucun cas engager l'AFSA.