HELPSIMUS - Association Française pour la Sauvegarde du Grand Hapalémur

Présentation de l’association HELPSIMUS

L’Association Française pour la Sauvegarde du Grand Hapalémur (AFSGH) ou HELPSIMUS a été créée en octobre 2009 par Delphine Roullet. 
Sa mission principale est la sauvegarde du grand hapalémur (Prolemur simus) à Madagascar en mettant en œuvre le Programme « Bamboo Lemur » qui associe un suivi scientifique de l’espèce, la protection de son habitat, l’aide au développement des villages riverains des groupes de grands hapalémurs et le financement de l’éducation des enfants.

Le grand hapalémur, Prolemur simus, est l’un des lémuriens les plus menacés de Madagascar. Autrefois largement réparti dans toute l’ile, on ne le trouve plus aujourd’hui que dans les forêts humides de basse à haute altitude (100-1650 m) de l’Est de Madagascar mais également dans des milieux plus dégradés, des fragments de forêt de bambou ou encore dans des zones cultivées (rizières, plantations de café…). A peine un millier d’individus ont été recensés.
Son alimentation est très spécialisée : elle se compose presque exclusivement de bambou dont il consomme toutes les parties. Opportuniste si nécessaire, il peut la compléter avec de la canne à sucre, des litchis, du café… 
Le domaine vital de l’espèce est très variable et probablement lié à l’habitat adapté disponible (surface, qualité). 
Les menaces sont nombreuses et en augmentation : 
-     destruction et fragmentation de l’habitat ayant pour conséquence l’isolement des populations, 
-     dégradation des forêts (pratique du « tavy », coupes de bois…),
-     chasse, 
-     exploitation minière (pollution de l’eau)...
 
Les premières observations de ce lémurien datent de 1986-87 quand il a été redécouvert dans le Parc National de Ranomafana alors qu’on pensait l’espèce déjà éteinte. Il est classé en danger critique d’extinction par l’UICN depuis 1996.

    

Le grand hapalémur © FG. Grandin / © D. Roullet

Localisation

Le programme concentre ses activités sur une zone localisée à 4 kilomètres du Parc National de Ranomafana lui-même situé au sud-est de Madagascar, dans la province de Fianarantsoa.
HELPSIMUS travaille en périphérie du parc national, dans les fokontany de Vohitrarivo, Sahofika, Ambodimanga, Ambodigoavy et Ambohipo, dans desquels vivent désormais environ 400 grands hapalémurs (sur un effectif global d’environ un millier d’individus) dans un environnement extrêmement dégradé par la pratique du tavy (culture sur brûlis) et non préservé puisque situé en dehors de la zone de protection du parc.

Localisation du Parc National de Ranomafana
 

Contexte

Les grands hapalémurs protégés par HELPSIMUS évoluent sur les terres agricoles de plusieurs villages qui utilisent les bambous comme matériau de construction et défrichent les terres dont ils dépendent pour cultiver riz, canne à sucre, café et haricots.
Depuis 2010, HELPSIMUS cherche à mettre en place des actions assurant une cohabitation harmonieuse entre les communautés locales et les animaux, tout en garantissant une gestion pérenne des ressources naturelles et un développement durable des communautés.


Le Programme « Bamboo Lemur » est un programme tripartite regroupant :

  • l’association HELPSIMUS, 

  • les représentants des villages partenaires du projet, 

  • et les responsables du Parc National de Ranomafana.

Site du projet bamboo lemur  © D. Roullet


Axes de travail

Les objectifs du programme s’organisent selon trois volets principaux :

  • Le volet environnemental

Il s’agit d’identifier les zones de conservation prioritaires sur le site du projet et de trouver un équilibre entre les besoins des lémuriens et ceux des communautés locales, en améliorant la connaissance de l’éco-éthologie de l’espèce et en travaillant à résoudre les conflits humains/lémuriens

  • Le volet socioéconomique

Il cherche à augmenter le niveau de vie des populations locales en soutenant des actions qui sécurisent les produits de leurs récoltes et améliorent les rendements, en développant de nouvelles Activités Génératrices de Revenus, en construisant des infrastructures et des moyens de communication et en encourageant de meilleures pratiques d’hygiène pour favoriser une meilleure

  • Le volet éducation

Il vise à développer des activités de sensibilisation pour les communautés locales et à faciliter l’accès à l’éducation pour les enfants des villages localisés sur les fokontany impliqués dans le projet.


Perspectives

Depuis le lancement du Programme “Bamboo Lemur” en 2008 et la création de l’association HELPSIMUS en 2009, les actions se sont concentrées sur le suivi scientifique des animaux, l’éducation des enfants scolarisés dans les villages partenaires du programme et l’aide au développement des communautés locales.
Ces dernières années, une difficulté est apparue : certains groupes de grands hapalémurs effectuent des incursions régulières dans les cultures (rizières, canne à sucre), détruisant ainsi le fruit du travail des villageois. 
HELSPIMUS s’est donc fixé pour objectif prioritaire de travailler à résoudre ces conflits hommes/animaux.
Depuis 2014, Helpsimus s’est entourée d’une équipe d’agronomes malgaches qui l’aide à mettre en place des actions permettant aux communautés locales d’avoir les moyens suffisants pour protéger l’habitat des lémuriens et limiter voire supprimer les défrichements de nouvelles terres sur leurs territoires. Parmi ces actions, des formations agricoles qui permettent d’améliorer les rendements et le développement de nouvelles activités génératrices de revenus (valorisation de plantes telles que le longoza, écotourisme, artisanat, etc.). Malgré des résultats encourageants des problèmes persistent (assiduité des villageois, manque d’eau et lutte contre les insectes, etc.) qu’Helpsimus cherche à résoudre avec son équipe d’agronomes (construction de barrages, accompagnement des villageois, etc.).
L’autre axe prioritaire d’action de l’association concerne l’éducation et la sensibilisation des communautés locales à la préservation non seulement du grand hapalémur mais aussi de leur environnement.
HELPSIMUS finance désormais le salaire de nombreux enseignants qui s’engagent à développer un programme spécifique d’éducation environnementale. Pour les aider à mettre en place ce programme, l’association cherche à développer avec eux des outils d’aide à la sensibilisation.

Guide © J Catinaud ​​​​​​HELPSIMUS


L’AFSA et HELPSIMUS

Depuis 2017, des inventaires de la faune et de la flore sont en cours sur le site du programme Bamboo Lemur. Ainsi la présence de 4 autres espèces de lémuriens à récemment été confirmée et HELPSIMUS a également démarré des inventaires des amphibiens, reptiles et oiseaux. 
Des caméras-trap, dont certaines ont été financées grâce au soutien de l'AFSA, ont été installées en particulier sur le territoire du groupe de grand hapalémur V. L'objectif est double : évaluer l'activité nocturne des grands hapalémurs et des lémurs à ventre roux qui partagent le même territoire constitué d'un fragment de forêt et poursuivre l'inventaire notamment des nocturnes. 
Ainsi, HELPSIMUS a pu obtenir des images de mangouste à queue annelée (observée pour la 1ère fois) ou encore de microcèbes.
De plus, après plus d’un an de préparation, les ateliers pédagogiques ont pu démarrer dans les écoles du programme Bamboo Lemur. Les premiers ateliers ont très bien fonctionné en particulier grâce au nouveau matériel financé par la caisse conservation de l’AFSA : un vidéoprojecteur à batterie et un écran portable !

 

Plus d'infos :
http://www.helpsimus.org 
https://www.facebook.com/helpsimus/